Articles

12 Avr 2019

Conseils de nageurs : allez plus vite en crawl !

Vous vous entraînez régulièrement mais vous avez l’impression que vos efforts ne sont pas récompensés : vous stagnez. Cette semaine, revenons sur la technique de crawl avec quelques astuces qui pourraient vous aider à progresser et gagner en vitesse. Mais n’oubliez jamais : rien ne remplacera les conseils d’un Coach.

 

Avant toute chose, sachez qu’avant de vouloir augmenter votre cadence et votre rythme, il vous faudra vous concentrer en premier lieu sur votre technique de nage. Multiplier les battements et le nombre de mouvements pourra peut-être vous aider à aller plus vite sur les premiers mètres, mais l’effort demandé ne vous permettra pas de tenir sur la distance !

 

1/ Un corps aligné et gainé

Une première solution pour gagner en vitesse est de veiller à votre posture dans l’eau. En crawl, votre corps doit rester aligné à l’horizontal, la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale, les pieds juste sous la surface de l’eau. Car plus vos pieds coulent, plus vous augmentez la résistance à l’eau. Et lorsque vous respirez, votre corps ne doit pas basculer de tous les côtés. Quoiqu’il arrive, restez gainé et nagez droit.

 

2/ Bien exécuter les mouvements

Lorsque vous nagez, allongez le bras loin devant vous avant qu’il ne rentre dans l’eau, serrez les doigts, et soyez attentif à ne pas croiser votre bras devant votre tête. Lors de la traction, prenez bien appui sur l’eau. Attention, votre bras ne doit pas être tendu lors de cette phase de retour vers l’arrière. Fléchissez-le légèrement. On estime qu’un angle de 115°C est préférable.

Par ailleurs, sachez que sur de longues distances, les jambes ont principalement un rôle de maintien d’équilibre plutôt que de propulsion. Aussi, ne sortez pas les pieds de l’eau : en plus de faire du bouillon et de gêner les nageurs qui pourraient se trouver derrière vous, cela ne vous aidera pas à avancer. Pour éviter la résistance à l’eau, ne pliez pas trop les genoux non plus.

 

3/ Limiter le nombre de mouvements

Étonnant, non ? Observez les nageurs olympiques. Vous vous rendrez alors vite compte qu’ils réalisent moins de mouvements de crawl que vous mais… qu’ils vont plus vite. L’idée est ici de limiter le nombre de mouvements de bras effectués en privilégiant plutôt la qualité d’exécution, et au final d’accroître la distance parcourue lors de chaque action. Avec une bonne technique, vous devriez rapidement pouvoir parcourir la même distance avec moins de mouvements. Et donc moins d’efforts.

 

4/ Augmenter la cadence

Une fois que votre technique est au point et que vous connaissez le nombre optimal de mouvement de bras que vous devez produire sur une distance déterminée (une longueur de 25 m en bassin par exemple), vous pouvez alors tentez d’augmenter votre cadence. Trouvez le bon rythme, celui qui vous permettra de maintenir l’effort sur la durée.

 

Bon entraînement !