|

Articles

6 Avr 2018

Priorité absolue à la sécurité

Assurer la sécurité des nageurs et du public est la préoccupation majeure de toutes nos organisations. Rencontre avec Robin Lecoeur-Chesne, coordinateur de l’association Montmartre Natation Sauvetage, affiliée à la Fédération Française de Sauvetage et Secourisme, en charge de la sécurité des participants pour l’événement de Paris.

 

Depuis l’année dernière votre association assure la sécurité nautique et terrestre de l’Open Swim Stars Harmonie Mutuelle de Paris. Comment établissez-vous le plan de secours de l’événement ?

Comme pour toute demande de secours nautique, nous demandons à chaque organisateur de nous indiquer le nombre de nageurs en temps réel dans l’eau et du public attendu sur les berges. Nous avons aussi besoin du règlement des épreuves, des parcours. Il est important que nous connaissions parfaitement le périmètre à couvrir, la localisation des points d’évacuation et d’accès à l’eau, etc. Dans le Canal de l’Ourcq et le Bassin de la Villette, nous avons fait préalablement un repérage et avons évalué les divers risques potentiels que forment la présence de péniches, la force du courant, les rétrécissements du Canal à certains points, et les dangers non visibles, comme des obstacles immergés. A partir de ces éléments, nous avons proposé un dispositif précis détaillant le nombre de sauveteurs et les moyens de secours nécessaires.

 

Qu’avez-vous prévu pour cette année ?

Le dispositif 2018 comportera 8 secouristes terrestres avec un véhicule de secours, 2 équipes aquatiques réparties sur 2 bateaux et 4 sauveteurs sur des rescue boards. L’ensemble sera coordonné par un chef de dispositif. Il aura la charge de faire le lien entre les équipes de secours, les organisateurs et les secours publics.

 

Assurer la sécurité sur un site comme le Canal de l’Ourcq est-il plus simple que pour un événement plus « classique » de natation eau libre ?

Le bassin de la Villette et le Canal sont des lieux particulièrement bien adaptés pour la natation eau libre, notamment dans votre cas, où 500 nageurs peuvent être présents en simultané. En cas de secours à assurer, il est possible d’intervenir rapidement sur une personne en détresse, et la présence des berges à moins de 30 mètres nous permet une évacuation très rapide du nageur.

 

Vous avez le rôle d’assurer la sécurité nautique, mais également un rôle important dans la conduite à tenir en cas d’accident. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

Effectivement, nous avons également un rôle de prévention, pour que chacun soit conscient que la sécurité dépend d’abord de sa propre prudence et du respect des règles de sécurité. Cette année nous interviendrons directement, lors des différents briefings, auprès des nageurs et des bénévoles présents dans les kayaks et sur les Stand-up Paddles, afin de rappeler que la sécurité est l’affaire de tous et qu’il est important de respecter les consignes.